Madagascarica Forum

- Forum pour voyageurs Questions reponses et discussions sur le theme du voyage
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alcoolisme feminin -350 enfants tués en un mois

Aller en bas 
AuteurMessage
carmelo
Admin
avatar

Nombre de messages : 2124
Age : 65
Localisation : France
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Alcoolisme feminin -350 enfants tués en un mois   Ven 5 Déc - 17:35

http://www.lexpressmada.com/ du 05-12-2008


Alcoolisme
350 enfants tués en un mois



Les mères qui boivent constituent un réel danger pour leur progéniture. 350 enfants sur 2 600 meurent des effets de l’alcoolisme maternel selon une enquête effectuée par Saf-Mada entre octobre et novembre.


Le droit à la vie échappe à des enfants. La consommation d'alcool au cours de la grossesse est une des causes de décès néonatal et infantile, dans la capitale.
En l'espace d'un mois, entre octobre et novembre, 347 enfants sur 2 626 nés de mères alcooliques sont morts-nés ou succombent quelques jours après leur naissance. Ce bilan est le résultat d'une étude effectuée par l'association Syndrome d'alcoolisation fœtale de Madagascar (Saf-Mada).
Cette représentation de Miarintsoa Andriamiarinarivo, présidente de Saf-Mada, a ébahi l'assistance hier, au Bureau d'hygiène sociale. Sur un millier de femmes interrogées, âgées de 16 à 55 ans, 436 d'entre elles ont avoué avoir consommé de l'alcool.
Cet échantillon de femmes a été pris dans dix fokontany, comme Alasora, Faliarivo Ambanidia, Ampandrana-Besarety, Isotry, III G Hangar, jusqu'à Manarintsoa. Elles consomment en moyenne quatre verres d'alcool par semaine.
Le manque de distraction, ajouté aux problèmes quotidiens, pousse ces femmes à boire de l'alcool. Si la bière reste la boisson alcoolisée de prédilection de ces mères alcooliques, le rhum tient la deuxième place.
Pour Elisabeth Rasoarilalao, 37 ans, l'alcool fait partie de son lot quotidien, afin d'oublier ses problèmes. «Je bois une demi-bouteille de Sambo – du rhum classique – le matin et l'autre moitié avant de m'endormir. C'est ma ration journalière, enceinte ou pas», avoue-t-elle. En se référant aux chiffres de Saf-Mada, 152 femmes sur 436 avouent avoir bu de l'alcool pendant leur grossesse et au cours de l'allaitement.
Les yeux enflés et rouges, les lèvres ne formant qu'un trait mince, les deux joues violâtres, lui donnant l'air d'avoir été battue, Elisabeth Rasoarilalao ne nie pas avoir trop bu. C'est sous ce triste aspect qu'elle allaite son bébé de trois mois, en s'adossant au mur du bar en face du Tranompokonolona Isotry, hier.
Ce bébé est le troisième de ses six grossesses. Tout comme son amie, Marie Françoise Lalanirina, 24 ans, mère de cinq enfants, en train de divaguer à ses côtés. Les deux femmes imputent la cause de leur déchéa
Miarintsoa Andriamiarinarivo, présidente de Saf-Mada.
nce au problème d'argent.

«Nous ne travaillons pas. Nos maris nous ont abandonnées», se plaignent-elles.
Boire et déboires
Les séquelles de la prise d'alcool pendant la grossesse sont fatales aux enfants qui arrivent à survivre. «A la naissance, le bébé présente une difformité sur le visage, comme le rétrécissement des yeux, du nez ou de la bouche», souligne le docteur Jean Pierre Rakotovao, responsable du volet néonatal de l'équipe Basics.
Il ajoute que le bébé peut naître avant terme et peser moins de deux kilos, ou encore meurt né. Selon l'enquête de Saf-Mada, 52% des enfants, soit 508 enfants sur les 2 626, n'atteignent pas les 2,5 kg à la naissance. Celui d'Elisabeth Rasoarilalao a juste fait 2 kilos 100 à la naissance, comme elle le témoigne elle-même.
Les retombées de l'alcoolisme compromet la vie future des enfants issus de mères alcooliques. «Plus tard, ces enfants connaissent l'échec scolaire. Pire, il faut également s'attendre à ce qu'ils deviennent des buveurs à leur tour», poursuit le docteur Jean Pierre Rakotovao. Pour les mères, la démence reste leur lot principal, à côté de la cirrhose et du cancer du foie.
Les résultats de l'enquête révèlent en outre que la plupart de ces femmes embrassent des petits métiers journaliers, comme lavandière ou chercheuse d'eau. Plus de la moitié d'entre elles ont arrêté leurs études au niveau primaire.
Cette grande lacune socio-intellectuelle amène Philibert Rasoanaivo, président du fokontany de Faliarivo-Ambanidia, à conclure sur le comportement déplorable des mères alcooliques : «Dans notre localité, la plupart des femmes ivrognes sont issues de la couche défavorisée. Une fois ivres, elles tabassent leur entourage».


Appel à solidarité
La présidente de l'association SAF-MADA, Miarintsoa Andriamiarinarivo, lance un appel à l'endroit des autorités compétentes et des autres organismes pour se donner la main dans ce combat. «Seuls, nous n'arriverons pas à remporter la bataille. Il faut se donner la main pour sauver nos enfants», souligne la présidente de SAF-MADA. La sensibilisation des mères de famille à ne pas boire d'alcool pendant la grossesse demeure l'action immédiate de cette association, depuis 2007, année de sa création. Parmi les stratégies de lutte, la présidente projette de créer un environnement favorable, pour réduire la vulnérabilité de la population.

Noro Haingo Rakotoseheno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.madagascarica.com
 
Alcoolisme feminin -350 enfants tués en un mois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» enfants actuels
» Découvrir le Maroc avec des enfants.
» [Film] Nos enfants nous accuseront, de Jean-Paul JAUD
» Alerte ! Les menus de nos enfants sont très toxiques
» tenue des enfants en été

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Madagascarica Forum :: Santé a Madagascar-
Sauter vers: