Madagascarica Forum

- Forum pour voyageurs Questions reponses et discussions sur le theme du voyage
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les vaccins manquent a Madagascar

Aller en bas 
AuteurMessage
carmelo
Admin
avatar

Nombre de messages : 2124
Age : 65
Localisation : France
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Les vaccins manquent a Madagascar   Jeu 28 Aoû - 10:13

http://www.lexpressmada.com/ du 28 aout 2008

Par Noro Haingo Rakotoseheno

C’est incompréhensible. L'inquiétude gagne la plupart des parents de la capitale en apprenant que le vaccin combiné contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et l'hépatite B (DTCPHepB), n’existe plus en stock.
Alisoa Charline, la mère de la petite Miangaly âgée de six semaines, s'est affolée lorsqu’un responsable du centre de santé d'Avaradoha lui a annoncé une rupture de stock. «Je ne suis pas satisfaite de la réponse qu’il m'a donnée. Je dois revenir pour faire vacciner mon bébé», dit-elle d’un air angoissé.
Tout comme elle, Beby Ralalanirina, qui habite dans le quartier périphérique de Mahazoarivo, s’est alarmée car son habituel centre de santé de base (CSB) n’a pas non plus de vaccin.
Pour effectuer la première vaccination de son nourrisson, elle a dû se rendre dans un centre de santé de la ville. «J'ai appris par une amie que celui-ci dispose encore de vaccin DTCPHepB. J’y suis allée de bon matin pour éviter la longue file».
Pour les responsables de ces CSB, l'absence de vaccins remonte aux fournisseurs. «Depuis un mois, nous avons envoyé notre commande auprès du centre de santé du district, mais aucune livraison n’a été effectuée jusqu’à maintenant», explique une autre responsable à Isotry.
Afin d'éviter l'interruption des rappels de vaccination, certains CSB se partagent le stock disponible. «Nous avons fait appel à Ambohidr [/size]atrimo», précise un médecin de Tsaralalàna.
Déphasage
Du côté du service vaccination de Befelatanana, la défaillance de l’approvisionnement des CSB tananariviens correspond à un phénomène de transition. Le ministère de la Santé compte avancer la date d'administration du DTCPHepB pour le combiner avec celui contre la méningite. Cela prend désormais la forme DTCHepBHib.
«Le premier lot du nouveau vaccin combiné est arrivé et notre service ne commande plus l'ancienne formule. Seule la région Analamanga ne l’injecte pas encore», déclare Bakolalao Randriamanalina, chef du service vaccination auprès du ministère de la Santé.
Elle impute le déphasage d'Analamanga au retard de la formation des agents de santé. «Tout le personnel de santé de la capitale aurait dû être formé depuis le mois de juin, puisque les moyens leur ont été fournis. Ils devront par la suite récupérer leurs lots de vaccins».
Ainsi, beaucoup de petits Tananariviens recevront leur première dose de vaccination quand le nouveau DTCHepBHib sera disponible dans les CSB, les dispensaires et les cliniques privées. Et même si certains CSB disposent encore de l’ancien combiné, seuls les deuxième et troisième rappels sont injectés.



Photo : Des files d’attente dans les centres de santé.

Un rattrapage possible
Dans le cas où l'enfant n’a reçu qu’une dose de DTCHepB et que les deux injections de rappel n’ont pas été faites, il existe une possibilité de rattrapage. Le service de vaccination promet de récupérer les doses existant dans les CSB régionaux pour les répartir dans ceux de la capitale. Si jamais la distribution se fait tardivement, de nouvelles injections devront être faites, indiquent les agents de santé formés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.madagascarica.com
carmelo
Admin
avatar

Nombre de messages : 2124
Age : 65
Localisation : France
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Spéculation sur le vaccin antidiphtérique   Jeu 11 Sep - 6:51


http://www.lexpressmada.com/ du 11 sept 2008
Par Noro Haingo Rakotoseheno
Spéculation sur le vaccin antidiphtérique


La rupture de la chaîne de vaccination antidiphtérique, connue sous la formule DTCOQPolioHepB, depuis quelques mois dans la capitale donne libre cours aux spéculateurs. Soucieux de la santé de leurs enfants, certains parents sont allés faire vacciner leurs bébés moyennant 60 000 ariary.
« Nous ne voulons plus attendre le mois prochain pour faire vacciner notre enfant. On ne sait jamais ce qui peut arriver entre-temps si le bébé n'est pas encore vacciné alors qu'il va
avoir trois mois dans une semaine », s'inquiète Evelyne, la mère de Kevin ; elle s'est rendue dans un centre de santé privé qui a encore en stock le vaccin en question. Cette spéculation est générée par l'absence de vaccin DTCOQPolioHepB auprès des Centres de santé de base (CSB).
Entre-temps, la livraison du nouveau vaccin antidiphtérique, contre la polyomélite, le tétanos, la coqueluche, l'hépatite B rajouté à celui anti-méningite, a déjà commencé cette semaine. Cette combinaison s'appelle DTCPHepBAct-HIB ou pentavalent à cause des cinq éléments qu'elle renferme. Les premiers servis sont les CSB et quelques étalissements sanitaires privés qui ont déjà reçu des formations sur l'utilisation de ce vaccin Act-HIb. « Il existe au moins une quinzaine de CSB et centres de santé privés qui vont administrer l'Act-Hib, en l'occurrence le dispensaire public de Mahamasina, Isotry central et son annexe à Ambodin'Isotry et la clinique Noa », indique un responsable du service de santé de district d'Analamanga.
Le déphasage des autres CSB et cliniques privés est relié au retard de la formation de certains responsables de programme de vaccination (PEV). « Il est impossible de réunir en une seule fois tous les PEV à cause des emplois du temps de chacun d'eux. C'est pourquoi, les PEV viennent en groupe pour être formés », explique un responsable chargé de l'approvisionnement des vaccins pour Tanà.
Ce fonctionnement entraîne les autres CSB à rapporter leur calendrier de vaccination au mois prochain. « Cela fait deux fois que je suis venue ici pour faire vacciner mon bébé mais la réponse est toujours la même : revenez au mois d'octobre », se plaint Raharinirina, mère de la petite Anjara.
Raharinirina a été attirée par la publicité sur l'arrivée du nouveau vaccin à la télévision. Les risques de retard du calendrier de vaccination s'avèrent important pour le cas de la polyomélite. Pourtant, les CSB n'ont pas cessé de l'administrer pendant la période de pénurie, à cause de la forme orale de cet élément.

Les mères soucieuses de la vaccination de leurs enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.madagascarica.com
que.sera.sera



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Les vaccins manquent a Madagascar   Lun 12 Oct - 16:33

il faut ameliorer immediatement ce probleme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pippi



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Les vaccins manquent a Madagascar   Jeu 7 Oct - 7:35

Oui biensur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vaccins manquent a Madagascar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les vaccins manquent a Madagascar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Madagascar, toujours en état d'alerte
» Prenez-vous toujours les vaccins nécessaires avant de partir dans le sud?
» Palmier géant découvert à Madagascar
» Madagascar
» vaccins : actualités recherche expérimentations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Madagascarica Forum :: Santé a Madagascar-
Sauter vers: