Madagascarica Forum

- Forum pour voyageurs Questions reponses et discussions sur le theme du voyage
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MADAGASCAR RN7 en taxi brousse , recit d' une aventure

Aller en bas 
AuteurMessage
carmelo
Admin
avatar

Nombre de messages : 2124
Age : 65
Localisation : France
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: MADAGASCAR RN7 en taxi brousse , recit d' une aventure   Jeu 14 Juin - 9:39

Bonjour,

Ayant entendu et lu beaucoup de conversation concernant l' ambiance et la richesse du contact avec la population malgache que l' on pouvait rencontrer dans ce moyen de transport , j' ai decidé de tenter l' experience ce jeudi 31 mai 2007 ,pour la descente RN7 Tana / Tulear. Nous etions deux et pour ne pas etre trop a l' etroit nous avions reservé 3 places pour disposer ainsi d' une banquette complete ( pratique courante chez les " vahazas " ), .
Le rendez vous etait fixé à 14 heures à la gare de taxi brousse d'Ankandimbahoaka qui dessert le sud et que nous atteingnons depuis la place Anakely en tacot ( petit taxi jaune ).
Tres bonne ambiance dans la gare ou une exitation folle regnait, les taxi brousses etaient en preparation c' est a dire que l' on chargait un maximum de cartons , sacs , victuailles , volailles sur le toit des vehicules , ces charges atteignant des hauteurs superieures à 1 m 50 .
Notre taxi mini bus Hyundai 15 places etant pres ( plus d' 1 m50 de bagage sur la galerie ) vers 17 heures nous prenons la route et premier arret 5 mn plus tard a la station service pour le plein de carburant et regonfler les pneus lisses bien sur ecrasés par la surcharge , nous mettrons dans chaque pneus 4,5 kg de pression .
Depart enfin de nuit , ceci pour beneficier parait il de la fraicheur de la nuit qui evitera la surchauffe de la mecanique et parait il eviter les controles routier de police , armée et gendarmerie , ( j' en ai toutefois compté 25 durant le trajet ) , lors de ces controles le representant de loi prenant la farde de documents du vehicule , se dirige a l' ariere de celuici est prend le petit billet glissé au prealable dans les documents et donne l' accord du depart .
Nous roulons ensuite a tombeau ouvert sur la route du evitant les nids de poule à grands coups de volant , et faisant la course entre TB , depassements et redepassements se succederent , parfois tous phares eteins pour surprendre le depassé , jusqu' au premier arret dans un hotely pour restauration et petits besoin naturel . Je n' ai pas mangé , me contentant de biscuit et mandarines achetées avant le depart , car je ne supporte pas la nourriture malgache de ce genre d' endroit ,disons , pas tellement moi, plutot mes intestins.
Nous reprenons la route et traversons les paysages et hameaux non eclairés , ne pouvant pas beneficier de la beauté du paysage plongé dans la nuit noire , puis arrivant à Ambalavao a environ 450 km de notre depart il est environ 5 heure du matin , une forte odeur de frein se fait sentir , nous faisons halte , une fumée s' echappe de la roue arriere droite, les plaquettes de freins resrtent bloquées , apres avoir aspergé d' eau l' ensemble , on deregle les freins de cette roue et l' on repart , pas bien loin car 15 mn plus tard , bruit anormal sur cette meme roue , heureusement le chauffeur decide de s' arreter immediatement sur le bas coté , chance la roue ar et son demi arbre etait en train de s' echapper.
La reparation durera de 5 heures 30 à 14 heures , durant tout ce temps je n' ai pas remarqué une seule fois un quelconque enervement ou mouvement d' impatience des passagers qui attendaient et regardaient les chauffeurs s' afferer sur le taxi .
Precision , afin que cette roue ou le freinage posait un probleme de surchauffe ne nous importune plus ; le chauffeur placa dans le tuyau de frein , une pointe d' 1 cm de long autour de laquelle il avait entouré plusieurs spires de fil a coudre afin d' en supprimer l' arrivée d' huile et empecher totalement le fonctionement .
Nous repartons est cette panne nous donna l' occasion de pouvoir admirer le magnifique paysage du massif de l' andriginitra est de de traverser les immenses troupeaux de zebus qui regagnaient le grand marché aux zébus d' Ambalavao.
Sortie d' Andriginitra , en arrivant a l' embranchement de la piste qui mene a Fort Dauphin , controle de Gendarmerie , la surcharge ne plait guere a l" adjudant , hauteur en depassement d' 1 metre est charge sur la partie avant de la cabine interdite . Retrait de permis de conduire sur le champ au 2 chauffeurs, je me dis que je n' etais pas pres d' arriver a Tulear , apres 30 mn de discussion entre les chauffeurs , nous repartons en laissant 1 chauffeur sur place , mais pour effectuer un peu moins d' un km , il fallait pour recuperer permis et chauffeur payer 20000 arary aux gendarmes , et verser cette somme hors de la vue des passagers et surtout des vahazas qui se trouvaient parmi les passagers , ce qui explique le deplacement du TB ( somme que les chauffeurs n' avait pas et que je du avancer jusqu' a Tulear ) , le chauffeur parti a pied payer sa dette et recuperer son collegue etant de retour nous partimes vers la traverser de l' isalo est de Ranohira .
Halte 1 heure a Ilakaka la ville du saphir , pour decharger qq passagers et qq colis , ambiance glauque ou je n' osait pas sortir mon appareil photos et ou tous les regards etaient fixés sur moi , j' etais toutefois content de cet arret dans cette endroit que meme les chauffeurs appréhendent a traverser et ou l' on ne conduit aucun touriste ayant peur pour leur securité .
Nous repartons enfin ,pour atteindre notre but vers 21 heures heure a laquelle nous arrivons apres un periple de 28 heures a travers l' ile rouge . Nous sommes à Tulear plongée dans une nuit noire à cause du manque d' electricité et ou tous les hoteliers s' eclairent a l' aide de groupes electrogenes pour garantir aux peu de touristes qui s' y arretent un minimum de confort .
Belle experience , il est vrai que les trajets enn taxi brousse ne ressemblent pas tous a celui la ou j' ai ete servi , il est toutefois vrai que voyager dans ce type de transport reste qq chose de dangereux , surcharge, mauvais etat mecanique, pneus lisses , fatigue des chauffeurs , assurance inexistante, et il ne permet pas d' admirer et d' apprecier les paysages fabuleux traversés .
Pour ce qui est du contact avec la population dans le TB , de nuit et meme de jour les 3/4 dorment ou son crispés , les echanges de paroles restent rares .

Reflechissez bien avant d' utiliser ce moyen de transport pour visiter l' ile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.madagascarica.com
claude



Nombre de messages : 13
Age : 59
Localisation : athus belgique
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: MADAGASCAR RN7 en taxi brousse , recit d' une aventure   Mar 19 Juin - 19:33

peut etre a risque ,mais une belle aventure malgré tout ....sa donne envie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carmelo
Admin
avatar

Nombre de messages : 2124
Age : 65
Localisation : France
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Bienvenue sur le forum Madagascarica   Mar 19 Juin - 19:48

Bonjour Claude,

Bienvenue sur le forum,

Si tu veux vivre de tels aventures , tu sais ce qu' il te reste a faire;

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.madagascarica.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MADAGASCAR RN7 en taxi brousse , recit d' une aventure   

Revenir en haut Aller en bas
 
MADAGASCAR RN7 en taxi brousse , recit d' une aventure
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Madagascar
» help brousse
» Madagascar, toujours en état d'alerte
» Palmier géant découvert à Madagascar
» Société de taxi en RD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Madagascarica Forum :: Recits de voyage-
Sauter vers: