Madagascarica Forum

- Forum pour voyageurs Questions reponses et discussions sur le theme du voyage
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 un depot de medicament ravagé par le feu

Aller en bas 
AuteurMessage
carmelo
Admin
avatar

Nombre de messages : 2124
Age : 65
Localisation : France
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: un depot de medicament ravagé par le feu   Sam 17 Mai - 11:33

L’ express de Madagascar du 17 mai 2008

Tsaralalàna

Un dépôt de médicaments ravagé par le feu

L’entrepôt du ministère de la Santé à Tsaralalàna a été la proie des flammes dans l’après-midi d’hier. Les dégâts sont assez importants puisque vers 20 heures le feu n’avait pas encore été maîtrisé.

Panique à Tsaralalàna. Le magasin de stockage du ministère de la Santé, du planning familial et de la protection sociale, situé en face du siège des archives nationales a pris feu. Sitôt, des policiers ont été déployés dans les rues pour barrer tous les accès du quartier.
Des bouchons se sont créés dans toutes les rues avoisinantes. Dans l'enceinte du magasin de stockage, des employés s'efforçaient d'évacuer les lieux tout en essayant de sauver tout ce qu'ils ont pu récupérer. Apercevant la rapidité de l'embrasement qui a vite envahi la totalité du toit de cet immeuble d'une dizaine de mètres, des passants n'ont pas hésité à prêter main forte aux employés. Ce qui a permis de dégager les six voitures garées dans la cour.
Du côté de la rue de la Petite vitesse, des gargotiers tenant office derrière l'immeuble en feu s'efforçaient également de déguerpir tout en essayant de faire sortir des mobiliers et des matériels. Cette panique générale a eu lieu quand des sapeurs pompiers ont débarqué sur les lieux à 14 heures 15
alors que le feu s'est déclaré vers 14 heures.
Les quatre camions citernes des sapeurs pompiers,arrivés les premiers sur les lieux, ont rapidement épuisé leur réserve en eau alors que l'embrasement ne cessait de s'intensifier.
Des fumées noires ont recouvert le ciel quand le cortège transportant le Premier ministre Charles Rabemananjara a débarqué sur place vers 15 heures. Après un bref entretien avec le ministre de la Santé Jean Louis Robinson qui l'avait reçu à son arrivée, il s'est dirigé vers l'étage d'un autre bâtiment du ministère de la Santé en face du commissariat central pour observer de près l'incendie.
Le Premier ministre a vu la difficulté rencontrée par les soldats du feu en raison de l'insuffisance de bouche d'incendie


dans le quartier. Il a constaté de visu les sapeurs pompiers traînant des tuyaux à partir de la Petite vitesse, du côté de l'hôtel Plaza à Soarano, le seul endroit où il y a une bouche d'incendie.
Insuffisance de bouches d’incendie
Accueillant Andry Rajoelina, maire de la commune urbaine d'Antananarivo, qui est arrivé une vingtaine de minutes après lui, le Premier ministre a, tout de suite, interpellé le premier magistrat de la ville sur ce problème de bouche d'incendie. Il a alors ordonné au maire de se pencher sur la mise en place de cette infrastructure. «Cette une priorité, vue la recrudescence des incendies depuis ces derniers temps dans la capitale», indique-t-il.
«Malgré le redéploiement de tous nos engins, nous avons eu du mal à maîtriser la situation à cause du problème d'eau», déplore le colonel Andrianaivo, chef de corps des sapeurs pompiers de la commune urbaine d'Antananarivo. «La pression de la seule bouche d'incendie existant dans le quartier est faible», précise-t-il.
Hier vers 20 heures, le feu n'était pas encore maîtrisé malgré l’aide des deux camions-citernes de l'Asecna venus en renfort de l'aéroport international d'Ivato. Equipés de canon à eau de longue portée, ces matériels roulants sont arrivés sur les lieux vers 16 heures.

Encadré
Les dégâts sont lourds

Le feu a détruit complètement l'immeuble qui abrite également le bureau du chef de service logistique, de l'assainissement et du génie sanitaire. Le préjudice est lourd. En dehors des matériels et des fournitures de bureau, 163 kits de planning familial, des centaines de matelas sont partis en fumée. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé. «Pour le moment, il est encore difficile d'évaluer les dégâts», affirme Jean Louis Robinson, ministre de tutelle qui était sur place avec le Premier ministre Charles Rabemananjara.
D'après un employé, le drame aurait été provoqué par un court-circuit. Le feu a commencé dans la partie ouest du bâtiment. «Ce n'est qu'une hypothèse. L'enquête la confirmera ou non», fait remarquer le Premier ministre.

Teholy Martin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.madagascarica.com
 
un depot de medicament ravagé par le feu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» depot vert
» Plants de choux ravagés ? besoin d'aide et de solutions
» Medicament dans du yaourt?
» petit depot sable
» Medicament - bagage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Madagascarica Forum :: Madagascar - Faits divers-
Sauter vers: