Madagascarica Forum

- Forum pour voyageurs Questions reponses et discussions sur le theme du voyage
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lynchage à Nosy Be: Les dessous politiques se précisent

Aller en bas 
AuteurMessage
carmelo
Admin
avatar

Nombre de messages : 2124
Age : 65
Localisation : France
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Lynchage à Nosy Be: Les dessous politiques se précisent    Sam 12 Oct - 11:04

Source : http://www.lagazette-dgi.com/

Lynchage à Nosy Be: Les dessous politiques se précisent

Samedi, 12 Octobre 2013 06:23

Le lendemain du drame de Nosy Be où trois hommes dont deux ressortissants étrangers avaient été lynchés par une foule en furie, la Gendarmerie nationale avait déjà évoqué des dessous politiques dans cette affaire.

Actuellement, cette piste est davantage privilégiée, notamment après que les autorités compétentes chargées de l’enquête ont décidé de mettre en garde à vue, un ancien parlementaire. En effet, Joseph Yoland, puisqu’il s’agit de cet ancien membre du Conseil Supérieur de la Transition (CST) originaire de l’île aux Parfums très connu pour son franc-parler et son tempérament, a été écroué à Fiadanana depuis mardi pour les besoins de l’enquête.

Il faut reconnaître tout de même que ce triste phénomène de vindicte populaire suivi ou précédé par un affrontement entre la foule et les forces de l’ordre a connu ces deux dernières années une inquiétante recrudescence. Ce qui laisserait entendre que celui de Nosy Be n’est point un acte isolé ni orchestré avec préméditation. Même à Antananarivo où les forces de l’ordre disposent d’importantes unités d’intervention bien équipées, il suffit d’un seul appel à l’aide en pleine ville pour qu’un pickpocket connaisse le même sort que les deux « vazaha » de Nosy Be. Mises à part la mauvaise gouvernance et l’absence de l’Etat de droit caractérisant ce régime transitoire qui serait en partie, de près ou de loin, à l’origine de cette désobéissance civile, qu’est-ce que la politique aurait à voir avec tout ça ?

Sans vouloir influencer qui que ce soit, surtout les enquêteurs nationaux et Français qui viennent de débarquer en terre malgache, nous nous permettons d’attirer l’attention sur cette analyse de certains observateurs de la vie politique à Madagascar. Depuis des mois, à partir du moment où la tenue des élections n’était plus hypothétique en dépit deux reports de la date du premier tour de la présidentielle, un groupuscule de formation politique et quelques politiciens d’une autre époque cherchent à entraver le processus électoral.

L’amiral Didier Ratsiraka qui est sorti de son mutisme pour divaguer en plusieurs langues à la télévision, se trouve à la tête de ce mouvement machiavélique dont le seul objectif est de mettre en place une nouvelle transition. Parallèlement à ces offensives par voie de presse interposée, des actes de vandalisme sur les panneaux d’affichage officiels placés près de quelques bureaux de vote de la capitale, ont marqué la première semaine de la campagne électorale.

En outre, les attaques à main armée perpétrées par les « dahalo » aux fins fonds de la brousse ont repris de plus belle, ces temps-ci. Comment si l’on voulait vraiment empêcher le peuple malgache à en finir avec cette crise politique. Aussi, paraît-il que des fois, ce phénomène de « dahalo », tout comme celui des feux de brousse, serait lié aux événements sociopolitiques à Madagascar.

Alors, des malveillants pseudo- politiciens auraient-ils versé de l’huile sur le feu depuis Antananarivo ? D’après l’adjoint au commandant de la Gendarmerie nationale, le Général Guy Bobin Randriamaharo, les actions seraient commandées par téléphone depuis Antananarivo. Dans ce cas, même s’il n’avait pas encore affirmé formellement que les politiciens sont derrière cette affaire, cette hypothèse se précise.

En attendant, sur la trentaine de personnes arrêtées par la Gendarmerie nationale, 13 ont été transférées dans la capitale, pour des raisons de sécurité. Seulement deux d’entre eux sont impliquées dans l’affaire de lynchage des deux Européens et d’un Malgache, à Nosy Be jeudi dernier, tandis que les autres devront répondre de l’attaque du camp de la Gendarmerie nationale d’Ambonara. Entre temps, deux gendarmes de la Réunion sont dans nos murs pour identifier les corps des « vazaha » et mener aussi l’enquête de leur côté.

Simon R
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.madagascarica.com
 
Lynchage à Nosy Be: Les dessous politiques se précisent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isoler le toit "par le dessous"
» Les dessous de la Carte aux Trésors
» les dessous de.... fenêtre
» [Dessous de plat] Des collections Rock'n Roll :D
» [Protaetia (Netocia) cuprea ignicollis] Quels beaux dessous!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Madagascarica Forum :: Evénements et troubles politiques de 2009 à 2013 .-
Sauter vers: