Madagascarica Forum

- Forum pour voyageurs Questions reponses et discussions sur le theme du voyage
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les lyncheurs de Madagascar recherchés par la police

Aller en bas 
AuteurMessage
carmelo
Admin
avatar

Nombre de messages : 2124
Age : 65
Localisation : France
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Les lyncheurs de Madagascar recherchés par la police   Sam 5 Oct - 12:02


Source : www.lefigaro.fr Le 05/10/2013
Les lyncheurs de Madagascar recherchés par la police
Un couvre-feu a été instauré à Nosy-Be, en proie à des violences après le lynchage de trois hommes, dont un conducteur de bus de la RATP en vacances dans le pays. Les victimes étaient accusées par la foule en colère d'avoir tué un enfant.

Nosy Be retrouve doucement son calme. Placée sous couvre feu pour la nuit de vendredi à samedi, la petite île, station balnéaire réputée à l'ouest de Madagascar, se met à réfléchir après le lynchage jeudi, de deux touristes, un Français et un Italien, puis d'un Malgache accusés du meurtre d'un enfant sur fond de trafic d'organes.

La gendarmerie a indiqué vendredi soir avoir arrêté quatorze personnes, toutes poursuivies pour «des infractions multiples». Ce samedi matin, les forces de l'ordre continuent de quadriller Hell-Ville, la capitale de l'île, à la recherche des personnes ayant participé au lynchage et aux émeutes.

Les autorités ont également annulé le «joro», cérémonie rituelle visant à conjurer le sort, qui devait avoir lieu ce samedi. Cette cérémonie aurait dû, selon les croyants, libérer l'île du mal qui l'a ronge cette semaine.
Jeté au feu sous les vivats

Les certitudes sont rares. Elles tiennent dans l'attaque jeudi matin d'un commissariat de Hell-Ville par environ trois cents personnes. Elles exigent qu'on leur livre un homme arrêté la veille sur le soupçon d'avoir tué son neveu, âgé de 8 ans, pour vendre ses organes. Les gendarmes refusent d'ouvrir les portes de leur caserne et finissent par ouvrir le feu pour disperser les manifestants. On relève un mort et deux blessés.

Le soir, la découverte du corps de l'enfant sur la plage d'Ambatalaoka relance la haine. Une foule envahit les environs et s'empare de ceux qu'elle dit être les tueurs. Selon les autorités locales, Sébastien J. est lynché puis son corps est jeté dans un brasier. Ce Français de 38 ans, chauffeur de bus à la RATP, était un habitué de l'île et de retour depuis deux semaines.

Dans la foulée, un Italien, Roberto G., est lui aussi assassiné et brûlé. Les émeutiers se lancent alors sur les traces de l'oncle, tout juste libéré par les gendarmes. Il est finalement capturé, traîné dans une Renault 4 dans le quartier de Dar es-Salam avant d'être torturé et jeté au feu sous les vivats.

Vendredi, les enquêteurs se montraient discrets sur les raisons du massacre. Certains témoins affirment que les deux étrangers auraient été désignés comme complices du meurtre. Ils auraient été traqués jusque chez eux. Pour d'autres sources, les malheureux n'auraient été que des victimes expiatoires, ramassées au hasard de la rage contre des «trafiquants blancs» introuvables.

Les circonstances de la mort du petit garçon sont tout aussi mystérieuses. Un responsable local avait d'abord assuré que l'enfant avait été mutilé, la langue et les parties génitales tranchées. Désormais, les gendarmes se taisent et attendent les résultats de l'autopsie.
Seule certitude, la possibilité d'un trafic d'organes à Nosy Be apparaît aux yeux des spécialistes très improbable, même si de telles filières ont déjà été découvertes à Madagascar. Les éventuelles mutilations du garçonnet seraient plutôt le signe de rites magiques, de sorcellerie, qui affectent la Grande Île. Nosy Be, paradis touristique en pleine déshérence, est durement touché par le commerce du sexe et se voit dénoncé comme un haut centre de pédophilie par les associations.

Si rien ne démontre que les trois victimes du lynchage soient impliquées dans ces dérives, ces comportements, associés à une misère sans cesse plus noire, poussent les populations à bout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.madagascarica.com
 
Les lyncheurs de Madagascar recherchés par la police
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MP3 Police Municipale
» Madagascar, toujours en état d'alerte
» Carte de Visite et Police Déco-Design
» Palmier géant découvert à Madagascar
» Police de caractère jap'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Madagascarica Forum :: Madagascar - Faits divers-
Sauter vers: